Accueil arrow Bloggy blues
Bloggy blues

                                                                                                                    

La chanson est, dit-on, un art mineur. Elle reste cependant un moyen incomparable pour évoquer en quelques minutes une atmosphère ou raconter une histoire. Tantôt la musique prime (au point de réduire les paroles à des “cha-ba-da” ou autres “scoubidous”); tantôt elle est au service d’un texte.

Entre la chanson douce – qui évoque plus qu’elle ne raconte – et la chanson “à message”, parfois ennuyeuse parce qu’elle veut absolument vous dire quelque chose – il existe un large espace d’expression.

Le tour de chant, quant à lui, célèbre publiquement des interprètes confirmés. C'est un exercice narcissique au cours duquel Narcisse demande qu’on s’identifie à lui… pour un soir. L’auteur, qui écrit des chansons depuis une dizaine d'années choisit habituellement de ne pas se mettre en scène. Il espère ainsi éviter la ringardise. Accompagné le plus souvent par un petit piano soutenant des mélodies simples, il évoque des situations de rupture affective et traite des petits désordres de l'âme.

Toutes ces chansons sont "musiquées" et certaines d'entre elles sont accessibles ici – cliquer sur la barre d'accès, sous les photos.

LaughingP.S. Ces chansons, très personnelles, peuvent être chantées, mais avec l'autorisation expresse de leur auteur, <lortat.jacob@free.fr>

#  Cette initiative bénéficie d'un soutien désintéressé et international de http://www.grapheine.com/bombaytv/v2/play.php?id=64340

Laughing LaughingUne récente série [signalée par un fond vert] a été enregistrée récemment (en septembre 2011) au Chateau du Tertre, dans le Perche.

Laughing LaughingLaughing 2012 :     Vient de sortir, sous le titre AMOUR AMER un magnifique ALBUM qui a bénéficié du concours de "La menina allargata" [bientôt en ligne], 13 chansons . Pour l'acquérir, me contacter.

 




il y a des gens

        Il y a des gens – j’en connais –

        qui disent que ça pue avant qu’on pète

        Lire la suite...


version 2011 : BLJ+Filippo, Florent, Maxime, Jérôme

Lire la suite...
 
Tu as laissé ton éclat

Lire la suite...

Cliquer sur l'image pour l'agrandir

Tu as laissé ton éclat
dans les vestiaires du temps   
t'es plus pareille, t'es plus la même qu'avant  

Et tu deviens un lieu commun,
un de ceux qu'on visite,                  
et qui vous disent rien

Lire la suite...
 
Elle garde sur elle

Lire la suite...

Elle garde sur elle            
la trace à peine humide             
de sa toilette du matin

Quelques gouttes de gel            
sur ses cheveux châtain 
Lire la suite...
 
CAC 40 : [6 mai 2007]

Lire la suite...

Conjoncture con-
tre toute attente :
Des prévisions
réconfortantes
boostent la bourse
et la croissance

Lire la suite...
 
Les amours passées

Lire la suite...

Pommes de reinette et cacao
Coeur de nymphette et corps d'ado,
sortie de messe le dimanche
avant la fête en robe blanche
à bicyclette et pédalo
    Seules les amours passées
    sont des amours possibles...

Lire la suite...
 
L'encrier

Lire la suite...

Vous ne vouliez pas
que ça se sache,
vous m'écriviez
    que l'amour doit pas
    laisser de traces
    et vous disiez :

Lire la suite...
 
La piscine

Lire la suite...

Je bronze mes didines    
à l'heure du déjeuner,
toute seule à la piscine
du quartier

je bronze devant, je bronze derrière
tout en me demandant… à quoi ça sert

 

Lire la suite...
 
Un pantalon breton

Lire la suite...

Version 2011 : BLJ+Filippo, Florent, Maxime, Jérôme.

Un pantalon tenu par des bretelles.
Un restaurant tenu par des bretons

A Saint Malo, , y’a plus de capitaines
Les Kabiks ont perdu leurs capuchons

Lire la suite...
 
Comme un agent immobilier

Lire la suite...

Comme un agent immobilier,                
comme un courtier de la finance,            
elle offre aux autre ce qu'elle n'a pas :
c'est une experte en sous-traitance

Lire la suite...
 
Danser SEULE

Je n'aime pas les couples qui s'enlacent

Lire la suite...

Version 2011 : BLJ, Filippo, Florent, Maxime, Jérôme

Lire la suite...
 
A l'Anglaise

 Lire la suite...

Depuis que tu filas        
à l'anglaise            
pour étudier            
dans un  collège        
oversea

 

j'occupe mes nuits à
t'attendre

Lire la suite...
 
lasciatemi soffrire

Lire la suite...

Version 2011 : BLJ+Filippo, Florent, Maxime, Jérôme

Mes aventures sentimentales
finissent toujours dans le fossé
J'ai l'art et la manière de tout rater
Et ma douleur, je la cultive
à longueur d'année...
Lire la suite...
 
Un imaginaire

 

Lire la suite...

Un imaginaire
peuplé de cellulaires
et de jeux vidéo

Un Hamburger,
et deux Euros la bière
becqué dans un Macdo,

Lire la suite...
 
Olfactive

Lire la suite...

Sensitive, olfactive,          
décisive-ment,             

je ne sais qui vous êtes...
je vous sens          

Lire la suite...
 
le souvenir de Georgia

 

Lire la suite...

Les mélodies colportent des petits bouts de soi
ensevelis dans des recoins obscurs :
nos souvenirs, sous des airs d’autrefois
nous parlent de Georgia

 

Lire la suite...
 
Baléares

Pouvoir d’achat cha-cha    
z’ont tout ach’té ché-ché              
la côte et les rochers
le soleil 

Lire la suite... 

BLJ+Filippo,etc.

Lire la suite...
 
Catherine de Sienne
Lire la suite...      [Musique B.L.-J.; arrangement  pour quintette à cordes, par Jean Morlier, 1999]

À treize ans, elle a fait trois pas de ballerine

et conduit les garçons à de premières intrigues

On la voit sautiller Piazza del Campo,

où sa mère l'accompagne tous les jours à la messe

 

 

Lire la suite...
 
l'autobus

               Lire la suite...

          

nouvelle chanson 2011 : BLJ+Filippo, Florent, Maxime, Jérôme

C’est pas grand chose quand on y pense

A peine plus quand on s’égare

Ça vous porte à l’ennui et jusqu’au quai des gares

Ça fait la vie en rose, ça fait la vie en noir

Et dans l’autobus le long du boulevard 

 

Lire la suite...
 
Elle élève son enfant

            Lire la suite...

Elle élève son enfant qu’elle fait grandir comme son amant

Lire la suite...
 
Azulejos

Lire la suite...

B.L.-J, avec Marie Ruggeri [dernière strophe]; arrangem. Eric Page

Tous les azulejos de Carthagène et de Lisbonne,
figurent des combats de généraux et gentilhommes

Lire la suite...
 
Avec Clémence

    Lire la suite...

    Avec Clémence, on se balance
    pour faire venir le loup

    La pesanteur, moi et ma sœur,
    nous, on s’en fout, on joue

Lire la suite...
 
Le vieux dessinateur

Lire la suite...

Elle mangeait encore  
des pots de confiture
que sa grand'mère faisait
dans des bocaux anciens

Lire la suite...
 
J'aime beaucoup

Lire la suite...

J’aime beaucoup
ce que vous allez me faire     
j'aime beaucoup...

 

Lire la suite...
 
le puzzle

j’suis un peu seul                          

j’fais mon peuzeul

j’mets mes p’tits bouts

Lire la suite...

 

Lire la suite...
 
Baudelaire-fado

Lire la suite... 

 

Au clair de la lune, elle paresse
Abandonnée sur de nombreux coussins,
Et d’une main distraite, elle caresse
Avant de s’endormir le contour de ses seins

 

Lire la suite...
 
Croisant les bras

            Lire la suite...


Croisant les bras sur sa poitrine,        
elle cache ses seins qu’elle trouve un peu gros...

 

Lire la suite...
 
L'auberge espagnole

Lire la suite...

L’auberge était tenue
par un prêtre espagnol
qui  nous recommanda
de ne pas salir les draps

En tant qu’homme d’Eglise,
il savait tout des femmes...

 

Lire la suite...
 
à déshabiller

Lire la suite...

Qu’on le veuille ou non,    
y’a toujours kekchose
à déshabiller

Attache, agrafe       
qu’on cherche à décrocher

Lire la suite...
 
Femmes des magazines

 

Lire la suite... 

Femmes des magazines !
Mannequins somptueux
à l'allure divine  !

Lire la suite...
 
Ada a un rat (comptine)

Lire la suite...

Ada a un rat, c'est le rat d'Ada,

 

Lire la suite...
 
Un air de Brahms

                Lire la suite...
 

Un air de Brahms ou de Schubert
une cantilène de Tchaikovsky,

ça fait pleurer, mais ça suggère
qu'il n'y a pas d'amour sans nostalgie

Lire la suite...
 
coup d'oeil sur ma garde-robe

           Lire la suite...


           Coup d’œil sur ma garde-robe, le matin
           Comme d’habitude, j'y trouve rien.
 

Lire la suite...
 
...de vous plaindre

              Lire la suite...

Version 2011 : BLJ+Filippo, Florent, Maxime, Jérôme

             Vous ne cessez de vous plaindre, et n’arrêtez pas de geindre

             Ne restez pas à genoux : Votre douleur, je m’en fous

Lire la suite...
 
Je t'aimais trop, boulot-dodo

Lire la suite...

version 2011 : BLJ +Filippo, Florent, Maxime, Jéröme

Je t'aimais trop, Boulot-Dodo
la vie peinard, la carte hebdo
c'est monotone au point...

 

Lire la suite...
 
Diaporama

Lire la suite...

ça y est !                              
je fais  partie de ton Diaporama !  

mais j'ai froid, comme ça        
sous les ultra-violets          
de ta lanterne magique
Diaporama,c'est là qu'on s'ex-        
            plique tout bas       

Lire la suite...
 
Mes problèmes

Lire la suite...

Mon grand plaisir,c’est de me créer des problèmes ;
S’’il y en a pas, vous en faites pas, j’en trouve quand même

Lire la suite...
 
j'ai castré mon chien (tango)

Lire la suite...

Ce matin, j'ai castré mon chien;
il y a trois jours, mon poisson rouge,
avant-hier, mon chat de gouttière :
c'était son tour

Lire la suite...
 
Posséder quoi au juste ?

Lire la suite...

Posséder par instinct

Posséder sans raison

Posséder quoi au juste ?

 

Lire la suite...
 
une main noire

Lire la suite...

Une main noire,

posée sur une peau blanche,

Un ventre lisse accroché par des doigts

 

Lire la suite...
 
Le maréchal Ney

Lire la suite...

[sur une ballade roumaine]

le Maréchal d’Empire,
n’a dans la tête qu’une idée :
TUER, OCCIRE !

Lire la suite...
 
Le lit

Lire la suite...

Un lit gigogne    
une libido
pour deux personnes 

    Un lit-cage        
    qui départage    
    les enfants sages 

Lire la suite...
 
Le jardin

             Lire la suite...
 

Les vieux couples rangés
cultivent leur jardin
en pansant leurs blessures
au quotidien

Où tout est arrangé
en espaces commodes
les jalousies obscures
meublent les gardes robes


    C'est le temps du jardin
    qu'on soigne pour qu'y pousse
    un peu tout, presque rien

       Puis d'un coup d'un seul coup
    on perd la raison
    quand l'adultère
    entre dans la maison

    Il creuse des ravins
    pour que l'amour ruisselle
    met le dessus dessous,
    @ tout est urgent soudain

Lire la suite...
 
Une angine
        "L'important, c'est pas de mourir... d'une angine"

         Lire la suite...

         Chanté par Marie Ruggeri, 2003; arrang. Eric Page, 2003 :

 
 

Chanté par BLJ, avec  Mia, Irgoli,  Sardaigne, 2005 

Mia, près de son père chanteur, réfléchit aux mystères de la mise au monde des bébés, à partir d'un bouchon d'évier et de sa chaînette, qui a le rôle d'un cordon ombilical.

Tongue out Fin provisoire de la sélection

 

 


 

Lire la suite...